Eco Construction est attentif a la securite et la santecantiere

Eco Costruzioni et le Gruppo Arcobaleno se sont imposés au cours de leurs années d’activités  comme prérogative fondamentale pour  leurs constructions, le respect du facteur sécurité et santé de leurs collaborateurs et de tous ceux qui concourent à la réalisation de ces constructions y compris les visiteurs qui entrent sur les chantiers avec des rendez-vous programmés.

Pour le maintien de cet engagement social ,Eco Costruzioni  s’est engagée à divulguer la culture de la sécurité en adoptant un Système de  Gestion de la Sécurité dans les lieux de travail suivant le modèle du BS OHSAS 18001 :2007 en investissant financièrement en formation en ressource humaine et technologie.

Eco Costruzioni a fait de l’avertissement de l’ILO  Organisation Internationale du Travail ,le travail digne doit être un travail sûr ,une prérogative essentielle pour garantir à chacun de ses collaborateurs la possibilité de rentrer chez eux comme ils sont venus.

Dans les bureaux d’Eco Costruzioni ,le R.S.P.P. : responsable du service de prévention et protection représente la figure engagée à divulguer la culture de la sécurité soit à l’intérieur des murs de l’entreprise  soit en chantier à travers de parcours de renseignement  formation et information du personnel sur les risques liés à leurs activités.

La sécurité et la santé sont deux arguments fondamentaux au sein de notre entreprise.

Contrôles journaliers en chantier ,vérification des risques en base aux différents travaux ,projet et vérification des échafaudages sur lesquels ils effectuent les  tâches.les parcours des clients, visiteurs  et piétons sont bien définis et protégés .Le D.P.I le dispositif de protection individuelle est bien précis. Actualisation du contenu spécifique du plan de sécurité et de coordination du chantier ,vérification de la régularité du personnel sur le chantier.

De nos jours ,la sécurité et la santé représentent le facteur primaire du bâtiment. Ceux qui ne respectent pas les règlementations en vigueur ne sont donc pas à l’avant-garde avec les système d’information et exécutif en matière de sécurité. La possibilité ne doit pas être leur donnée de construire.